Ehrwürdiger Abschied vor über 400 Soldaten

Rédactrice : Christiane Rodenbücher ; photos : Katharina Roggmann 

Hambourg, 09.05.2018

Marche du détachement d'honneur

Marche du détachement d'honneur

Amiral Stawitzki adresse tous ses remerciements aux personnels de la Führungsakademie

Amiral Stawitzki adresse tous ses remerciements aux personnels de la Führungsakademie

Le drapeau de corps en marche pour la passation de commandement

Le drapeau de corps en marche pour la passation de commandement

Le drapeau de corps est dans de nouvelles mains

Le drapeau de corps est dans de nouvelles mains

Le vice-amiral Stawitzki, commandant sortan

Le vice-amiral Stawitzki, commandant sortant

Le général de brigade Oliver Martin Kohl prend le commandement

Le général de brigade Oliver Martin Kohl prend le commandement

Le vice-amiral d'escadre Rühle donne le commandement au nouveau commandant de la Führungsakademie

Le vice-amiral d'escadre Rühle donne le commandement au nouveau commandant de la Führungsakademie

Un départ avec les honneurs après presque deux années de service à la Führungsakademie : C'est sous un soleil radieux que quelque 400 soldats venus de toute l'Allemagne et des nations partenaires d'Europe les plus proches ainsi que des collaborateurs civils se sont rassemblés ce 9 mai 2018 à la Caserne Clausewitz pour dire au revoir au vice-amiral Carsten Stawitzki. Les mois passés ont été une période mouvementée, marqué par un engagement hors-pair et l'émergence de nombreuses initiatives. Dans le cadre du « nouveau développement de la Führungsakademie », l'amiral Stawitzki a fait bouger beaucoup de choses.

De nombreux invités à Hambourg

C'est désormais le général de brigade Oliver Kohl qui prend le commandement de la Führungsakademie après le départ de l'amiral Stawitzki. 400 invités militaires et civils issus de l'économie, de la politique, des sciences et de la société étaient présents à cette cérémonie. Le vice-amiral d'escadre Rühle, chef d’état-major adjoint de la Bundeswehr, a passé le commandement au général Kohl. C'est la première fois qu'une telle cérémonie de passation de commandement est organisée depuis que la Führungsakademie est directement subordonnée au chef d'état-major de la Bundeswehr.

Des progrès considérables

Dans les plus de 60 ans d'histoire de la Bundeswehr et dans les plus de 25 ans de « l'armée de l'unité », la Führungsakademie s'impose comme une composante incontournable de l'histoire de nos forces armées ; à ce propos, l'amiral Rühle a adressé ses plus vifs remerciements aux militaires et civils de plusieurs générations.
L'amiral Rühle s'est ensuite adressé au commandant sortant, le vice-amiral Stawitzki. Il a parlé de « l'ampleur de ses tâches accomplies » : réforme du stage élémentaire d'état-major, restructuration du stage national supérieur d'état-major, intégration de plus de personnels d'encadrement dans la formation, auxquelles s'ajoutent 70 cadres dirigeants de la Bundeswehr en tout qui, rien que pour 2017, ont donné une conférence à la Führungsakademie.

Autres étapes envisagées

La liste des domaines d'activités et des tâches déjà accomplies peut être encore allongée. Le Centre de compétence Formation et commandement a été créé. Sur la base de l'accord de coopération appelé « Common Campus », la première pierre d'une coopération étroite entre la Führungsakademie, le Centre de formation de la Bundeswehr et le Centre de formation morale et civique a été posée. Les fondaments sont jetés, faisant ainsi de la Führungsakademie un groupe de réflexion.

Initiatives de l'amiral Stawitzki

 « En étroite coopération avec l'Université militaire Helmut-Schmidt, c'est vous qui avez posé les jalons pour que soient coordonnés, dans une gestion systématique des connaissances, l'enseignement, les mémoires de stage ainsi que les mémoires de master de la nouvelle filière de formation “Commandement militaire et sécurité internationale”. » Pour l'amiral Rühle, ceci représente un volet particulièrement remarquable du paquet global Développement. La Führungsakademie en tant que groupe de réflexion va contribuer à l'amélioration de la capacité stratégique des forces armées allemandes. « Il s'agit maintenant de persévérer avec circonspection et détermination sur le chemin engagé afin de pouvoir affronter les futurs enjeux en possession des moyens adéquats. »

Une tâche de taille : le développement

« Pour ce travail de titan “Développement de la Führungsakademie”, c'était un excellent début depuis fin 2016 et les résultats obtenus ont été plus nombreux que prévu dans ce laps de temps si court  » a déclaré Joachim Rühle avec reconnaissance. « Amiral Stawitzki, vous vous êtes toujours engagé de tout votre coeur et avec votre esprit pour la Führungsakademie. Ceci est tout à votre honneur ; vous avez ainsi conquis l'estime toute particulière de vos camarades de route et de vos supérieurs hiérarchiques, mais encore plus le respect, la prompte adhésion et la sympathie des personnes dont vous aviez la responsabilité - en d'autres termes la plus belle récompense qu'un commandant interarmes et supérieur puisse avoir. »

Remerciements à la troupe

Dans les derniers moments de son affectation en tant que commandant à Hambourg, l'amiral Stawitzki s'est adressé une dernière fois à ses soldats rassemblés. « C'est vous, chers camarades, qui structurez le présent grâce à la meilleure formation dispensée par nos personnels d'encadrement de très haut niveau. » Vous êtes ce à quoi nous tenons le plus. Vous êtes l'avenir de la Bundeswehr », a-t-il remercié plein d'estime à l'égard de tous les militaires et collaborateurs. « Le passé – le présent – l'avenir : La Führungsakademie est une entité unique  », ajoute l'amiral Stawitzki. « Nous dispensons une formation de haut niveau - et ceci depuis plus de 60 années. » Ensuite, l'amiral Rühle a délié le commandant Stawitzki de ses fonctions à Hambourg. Depuis le 1er avril, Carsten Stawitzki a déjà pris ses nouvelles fonctions au ministère fédéral de la Défense en tant que directeur général Équipements.

Pragmatisme et orientation stratégique

De l'avis de l'amiral Rühle, le successeur à la tête de la Führungsakademie, le général de brigade Oliver Kohl, est une personnalité remarquable. « Avec les connaissances et l'expérience que vous avez acquises dans vos affectations précédentes, notamment dans le domaine de la formation militaire et surtout au cours de votre dernière affectation en tant que commandant de brigade et directeur du groupe de travail “Formation morale et civique aujourd'hui”, vous incarnez ce juste milieu entre pragmatisme et orientation stratégique, entre expérience au sein de la troupe et travail dans les ministères », a déclaré l'amiral Rühle en accueillant le nouveau commandant. Grâce à ces excellents acquis, l'amiral Rühle voit sous de bons auspices ses capacités à résoudre les tâches qui l'attendent. « Les prochaines sur l'agenda concernent l'élargissement de l'orientation sur les compétences à l'ensemble du programme d'enseignement, la consolidation du groupe de réflexion et la continuation de la mise en réseau au niveau national et international. Il faut encore y ajouter la coopération avec le Centre de formation et le Centre de formation morale et civique. De même, les bons résultats engrangés dans le développement de l'enseignement ou du volume des heures enseignées doivent être consolidés, a-t-il expliqué.

 

 

 

Préparation optimale pour demain

Le commandement de l'École supérieure interarmées de guerre passe ainsi d'un officier de la marine à un officier de l'armée de terre. Le général de brigade Kohl qui, dans son affectation précédente, était commandant de la 41e brigade d'infanterie mécanisée à Neubrandenburg, se réjouit de ses futures missions. « Je souhaite apporter ma contribution et voir des dirigeants militaires quitter notre École de guerre équipés au mieux pour affronter tous les défis - et ceci sur une base intemporelle que le troisième commandant de la Führungsakademie et futur chef d'état-major de la Bundeswehr, Ulrich de Maizière, avait défini dès 1964 en ces termes pertinents : caractère intègre, solides connaissances militaires et culture générale étendue ! »

Vivier des cadres de haut niveau

La Führungsakademie de la Bundeswehr en tant qu'Alma Mater de tous les officiers supérieurs pose les jalons d'une formation initiale, d'une formation continue et d'un perfectionnement solides et modernes, destinés aux officiers supérieurs allemands dans le cadre d'un apprentissage tout au long de la vie. Le paysage modulaire, le stage élémentaire d'état-major, le stage national supérieur d'état-major ou encore le « Capstone Course » sont autant de plates-formes pour évoluer dans son métier et optimiser son profil individuel. Les personnels de la Führungsakademie fournissent un travail hautement performant notamment dans l'enseignement, mais aussi dans la planification. Ce travail profite finalement aux trois armées et à tous les éléments organisationnels, ce qui prouve qu'une coopération performante tant au niveau national qu'international est la condition fondamentale d'une action réussie.